Idées suicidaires : Mieux comprendre ce qu'il t'arrive...


Ce que tu dois déjà savoir c'est que penser au suicide n'est en aucun point un défaut de caractère.

Tu n'es pas une personne haïssable, ou folle, ou faible, ou incapable, parce que tu te sens suicidaire.

Bien au contraire, les personnes qui ont des pensées suicidaires sont souvent des personnes qui résistent déjà depuis un certain temps à une ou plusieurs situations douloureuses, ou alors, qui ont à vivre une nouvelle situation qui leur demande beaucoup d'adaptation.
(Voir la page Idées reçues sur le suicide)

Avoir des idées noires ne veut même pas dire que l'on veut vraiment mourir, cela veut dire qu'à un moment, la douleur à surmonter prend le dessus sur les ressources.  
Qu'une douleur soit supportable ou non diffère d'une personne à une autre. La limite du supportable pour toi dépend des ressources dont tu disposes en ce moment.  Il est donc possible de

  • Trouver un moyen de réduire la douleur pour que cela soit au moins supportable   ou
  • Trouver un moyen pour augmenter tes ressources et permettre de rétablir l'équilibre.
  • Ou les deux à la fois, c'est encore mieux !            
    Voir la page Comment te sentir mieux...    

 

N'accepte pas que quelqu'un te dise « il n'y a pas de quoi être suicidaire pour cela »

ou « Allez hop, debout ! Garde le moral ! » car évidemment, tu le ferais si tu le pouvais.

 Autour de toi, certains réagiront mal à tes sentiments suicidaires, parce qu'ils sont effrayés ou en

colère. Ces personnes peuvent même augmenter ta douleur au lieu de t'aider en disant ou faisant des

choses irréfléchies ou maladroites. Tu dois comprendre que leurs réactions négatives ont à voir avec leurs propres peurs, leur propres doutes, pas avec toi.

 

La meilleure et la plus grande ressource que tu puisses trouver c'est quelqu'un à qui parler.

Juste parler de ce qui t'amène à ce désespoir peut t'enlever une grosse part de la pression qui te pèse.

Et c'est peut être juste LA ressource supplémentaire dont tu as besoin pour rétablir l'équilibre

 « douleurs VS ressources »!

 

Peut-être penses-tu que le suicide va provoquer un soulagement à ta douleur ?

Non. Le soulagement est une sensation. Et tu dois être vivant(e) pour la ressentir. Tu ne sentiras pas

 

le soulagement que tu cherches désespérément, si tu es mort(e).

 

Même dans l'obscurité la plus profonde du désespoir, tu trouveras toujours au fond de toi une partie de toi-même, aussi enfouie soit-elle, qui veut continuer à vivre. Sache que l'on peut s'en sortir. Sache que des personnes qui souffraient autant que toi en ce moment, s'en sont sorties. Et s'en réjouissent. Tu as donc de très fortes chances de t'en sortir. Garde espoir.

 

"Peut-on faire dévier les trajectoires suicidaires ?" 

Des réponses par ici, dans une conférence TEDX de Monique SEGUIN